Brezhoneg ar bobl

Un nouveau forum pour ceux qui veulent apprendre, parler, partager le breton populaire...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Parodie forum du breton populaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Per-Kouk



Messages : 233
Date d'inscription : 24/04/2012
Age : 33
Localisation : Kreis-Breizh

MessageSujet: Re: Parodie forum du breton populaire   Mar Nov 20, 2012 12:55 am

Finalement t'aimes bien ça les sujets polémiques Wink

Merluz a écrit:
Il suffirait que les néologismes soient beaucoup plus usités pour qu'ils soient totalement légitimes.

Comme on dit en breton : Ma vije chetet ur vi dreist d'an ti, ba'n tu-all sur vefe ka'et tri... C'est évident. Mais pourquoi veux-tu qu'ils soient utilisés vu qu'ils sont promulgués par des gens qui n'arrivent même pas à se faire comprendre des locuteurs natifs, et qui bien souvent les méprisent. C'est léger question légitimité...

Merluz a écrit:

En français, il y a un tas de néologismes et ça ne pose pas autant de problèmes qu'avec les néologismes bretons.

Les néologismes français sont créés par des français qui maîtrisent leur langue et qui pensent dans cette langue. Les néologismes bretons sont calqués sur le français par des bretons qui ne maîtrisent pas la langue et qui ne pensent pas dans cette langue.

Et puis le breton c'est pas du français, kant bro kant gis...

Merluz a écrit:

J'ai toujours pas compris comment il faut faire pour parler de concepts nouveaux sans employer de néologisme

Et tu ne comprendras sûrement jamais puisque tu n'en as pas envie.

De toute façon pour avoir un début de réponse à ce genre de question pour une langue telle que le breton, si différente du français, il faut d'abord apprendre à la maîtriser un tant soit peu avant de vouloir jouer les apprentis sorciers. D'ailleurs plus on maîtrise la langue populaire moins la question de la pertinence des néologismes proposés ne se pose.

Et puis à quoi ça va te servir de savoir dire "systèmes intégrables de la mécanique classique" si tu ne sais même pas dire "met la table et passe-moi un bout de pain" ?

Merluz a écrit:
Ah oui et au fait, pourquoi c'est caca d'emprunter au gallois et pas au français ? Le breton est plus proche du gallois que du français)...

Va demander à un breton pourquoi il emprunte au français plutôt qu'au gallois, t'auras une réponse très simple.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.brezhoneg-digor.blogspot.com
Merluz



Messages : 45
Date d'inscription : 09/03/2012

MessageSujet: Re: Parodie forum du breton populaire   Mar Nov 20, 2012 8:47 am

Per-Kouk a écrit:
Finalement t'aimes bien ça les sujets polémiques Wink

Ya, un tammig !

Per-Kouk a écrit:

C'est évident. Mais pourquoi veux-tu qu'ils soient utilisés vu qu'ils sont promulgués par des gens qui n'arrivent même pas à se faire comprendre des locuteurs natifs, et qui bien souvent les méprisent. C'est léger question légitimité...

Tu considères qu'au Pays Basque ces gens sont plus légitimes ? Si oui, pourquoi le seraient-ils ?

Per-Kouk a écrit:

Et tu ne comprendras sûrement jamais puisque tu n'en as pas envie.

Bien-sur que si !

Per-Kouk a écrit:

De toute façon pour avoir un début de réponse à ce genre de question pour une langue telle que le breton, si différente du français, il faut d'abord apprendre à la maîtriser un tant soit peu avant de vouloir jouer les apprentis sorciers. D'ailleurs plus on maîtrise la langue populaire moins la question de la pertinence des néologismes proposés ne se pose.

Et puis à quoi ça va te servir de savoir dire "systèmes intégrables de la mécanique classique" si tu ne sais même pas dire "met la table et passe-moi un bout de pain" ?

Là je trouve t'es en train d'essayer de noyer le poisson, pourquoi ramener ça à mon cas personnel ? On parle de manière générale, et oui en 2012, si tu souhaite que le breton soit toujours parlé dans la vie de tout les jours, il est intéressant de savoir dire autre chose que "stal an daol ha ro un tamm bara din". Rien que dans le domaine professionnel ! Dans l'informatique, on a créé un tas de néologismes : "courriel", "pourriel" (= spam, peu utilisé certes), "bogue" ou tout simplement le mot "informatique" evidemment (mot qui a à peine 50 ans : information + automatique). Pourquoi ne serions-nous pas capable de créer ces mots en breton ? Tu dis "informatik" ou tu utilies le néologisme breton correspondant ? Pourquoi utiliser un néologisme français alors qu'il y a exactement le même mot, construit de la même façon en breton ? Me dis pas "parce que les locuteurs natifs ne le comprendraient pas", le mot "informatique" n'était pas compris des locuteurs natifs du français quand il est arrivé également.
Revenir en haut Aller en bas
Per-Kouk



Messages : 233
Date d'inscription : 24/04/2012
Age : 33
Localisation : Kreis-Breizh

MessageSujet: Re: Parodie forum du breton populaire   Mar Nov 20, 2012 10:03 am

Merluz a écrit:

Tu considères qu'au Pays Basque ces gens sont plus légitimes ? Si oui, pourquoi le seraient-ils ?

Je considère rien du tout, c'est juste qu'ici les néologistes n'en ont aucune.

Merluz a écrit:

Bien-sur que si !

Ben t'en as pas l'air.

Merluz a écrit:

Là je trouve t'es en train d'essayer de noyer le poisson, pourquoi ramener ça à mon cas personnel ?

Parce qu'on en a déjà parlé un nombre incalculable de fois, que les réponses ont déjà été données, et que c'est toi qui revient pour reposer encore une fois cette même question. Et que parler "néologisme" ou légitimité de telle ou telle fait linguistique avec toi est un peu parler dans le vide, au vu de tes connaissances sur le sujet dont il est question.

Merluz a écrit:

On parle de manière générale, et oui en 2012, si tu souhaite que le breton soit toujours parlé dans la vie de tout les jours, il est intéressant de savoir dire autre chose que "stal an daol ha ro un tamm bara din".

Et toute ta panoplie du petit néologiste, avec qui tu vas l'utiliser? Avec un autre qui a la même, c'est-à-dire un apprenant. Je trouve qu'il serait aussi intéressant qu'arrivé en 2012 on en soit pas encore à brûler les étapes dans l'apprentissage, et que sans les néologismes de l'Ofis point de salut.

Merluz a écrit:

Rien que dans le domaine professionnel !

Ah ouais ? Et avec qui tu vas le parler ?

Merluz a écrit:

Dans l'informatique, on a créé un tas de néologismes : "courriel", "pourriel" (= spam, peu utilisé certes), "bogue" ou tout simplement le mot "informatique" evidemment (mot qui a à peine 50 ans : information + automatique). Pourquoi ne serions-nous pas capable de créer ces mots en breton ?

On pourrait. Mais jouer aux légos sur le modèle du français, qui le fait déjà sur l'anglais, quel intérêt ?

Merluz a écrit:

Tu dis "informatik" ou tu utilies le néologisme breton correspondant ?

Eñformatik, comme disent les bretonnants.

Merluz a écrit:

Pourquoi utiliser un néologisme français alors qu'il y a exactement le même mot, construit de la même façon en breton ?

Je parle breton, je ne le fabrique pas. En plus si c'est pour nous pondre un truc du genre "stlenneg", quel intérêt ? Ne pas ressembler au français pour faire oublier que c'est dans cette langue que le néologiste breton a pensé le jour de sa création. Je serais curieux de savoir quel néologisme ils auraient créé si on avait choisi "ordinatique" plutôt qu'"informatique"... Sûrement pas "stlenneg" vu qu'ils ne connaissent que le "copier-coller"

Merluz a écrit:

Me dis pas "parce que les locuteurs natifs ne le comprendraient pas", le mot "informatique" n'était pas compris des locuteurs natifs du français quand il est arrivé également.

Ouais mais là ça vient pas d'arriver, ça existe déjà, et c'est comme ça que les gens disent que ça te plaise ou non.

C'est exactement avec ce genre d'idées que des gens comme Preder en arrivent a créer des néologismes pour remplacer des mots qui existent déjà, pourquoi s'arrêter en si bon chemin?, le concept de l'informatique ne vient pas d'arriver, les gens ont déjà choisi leur mot.

Toute ta pensée pue le révisionnisme linguistique, c'est le penchant fâcheux du néologiste en herbe qui perdure dans l'âge et s'amplifie si rien n'est fait.

-------------

Pour moi cette question fleurie surtout dans l'esprit des nostalgiques d'un "monde comme si"


Dernière édition par Per-Kouk le Mar Nov 20, 2012 10:20 am, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.brezhoneg-digor.blogspot.com
Merluz



Messages : 45
Date d'inscription : 09/03/2012

MessageSujet: Re: Parodie forum du breton populaire   Mar Nov 20, 2012 10:18 am

Per-Kouk a écrit:

Toute ta pensée pue le révisionnisme linguistique

Pas du tout, je m'interroge sur comment introduire de nouveaux mots dans la langue pour parler des nouvelles choses, je vois pas ce que je "revisionne" là !
"Eñformatik" c'est un néologisme français bretonnisé. Finalement, si je comprends bien, tu fais une hiérarchie dans l'utilisation des langues : on prends le néologisme français une fois qu'il a été admis dans la population. Le breton est cantonné à attendre qu'un terme ai sa légitimé dans l'espace francophone pour le récupérer et le bretonniser. C'est une façon de voir les choses, je ne critique pas, mais je me dis, pourquoi pas fabriquer directement un néologisme en breton ?

Je crois qu'on ne se comprends pas, c'est le problème des discussions virtuelles. Pas grave !

Revenir en haut Aller en bas
Per-Kouk



Messages : 233
Date d'inscription : 24/04/2012
Age : 33
Localisation : Kreis-Breizh

MessageSujet: Re: Parodie forum du breton populaire   Mar Nov 20, 2012 10:35 am

Merluz a écrit:

Pas du tout, je m'interroge sur comment introduire de nouveaux mots dans la langue pour parler des nouvelles choses, je vois pas ce que je "revisionne" là !

"Faut-il utiliser des néologismes foireux" ou "comment créer des néologismes" sont deux questions totalement différentes, c'est la première que tu posais jusqu'à présent.

Merluz a écrit:

"Eñformatik" c'est un néologisme français bretonnisé.

Ouais, et c'est comme ça qu'on dit. C'est la même chose qu'avec le 75% de vocabulaire français dans l'anglais, des néologismes d'époque qui sont devenus la langue courante.

Merluz a écrit:

Finalement, si je comprends bien, tu fais une hiérarchie dans l'utilisation des langues : on prends le néologisme français une fois qu'il a été admis dans la population.

Ben si c'est ça qui se passe oui. Si les gens décident de dire autrement, on dit autrement.

Merluz a écrit:

Le breton est cantonné à attendre qu'un terme ai sa légitimé dans l'espace francophone pour le récupérer et le bretonniser.

Le contexte linguistique et social impose souvent ça, mais pas obligatoirement, pour l'instant en tout cas

Merluz a écrit:

C'est une façon de voir les choses, je ne critique pas, mais je me dis, pourquoi pas fabriquer directement un néologisme en breton ?

On peut le faire, et je pense que si on ne proposait pas obligatoirement des néologismes foireux, ils auraient peut-être un avenir.

Comme on l'a souvent dit et répété on n'est pas contre l'idée des néologismes, comment pourrait-on l'être, mais on n'est pas d'accord de se voir imposer tout un tas de néologismes barbares et incorrects par un groupuscule de gens qui ne parlent pas breton, c'est simple à comprendre pourtant.

Merluz a écrit:

Je crois qu'on ne se comprends pas, c'est le problème des discussions virtuelles. Pas grave !

Si les questions et les objectifs de celui qui les pose sont claires on arrive généralement à se comprendre, sans obligatoirement être d'accord pour autant.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.brezhoneg-digor.blogspot.com
Paotr Garz



Messages : 25
Date d'inscription : 19/11/2012
Localisation : Bro-Dreger

MessageSujet: Re: Parodie forum du breton populaire   Mar Nov 20, 2012 11:19 am

Deux remarques :

- il me semble qu'il y a une voie entre la création en quantité industrielle de néologismes, comme le fait l'Ofis, et l'emprunt systématique au français, comme ont été contraint de le faire les bretonnants de naissance, privés qu'ils étaient de l'alphabétisation dans leur langue (et des médias, de l'administration, etc.). Comme l'a écrit Jules Gros dans je ne sais plus quelle préface de ses bouquins, la création de néologismes est souhaitable, mais de façon raisonnée. Certains néologismes ont d'ailleurs pénétrés dans le peuple, sans se diffuser complètement puisqu'il manque les outils pour (j'ai par exemple entendu ur c'harr-nij avec un locuteur natif, et pellgomz avec un autre; une remarque à ce propos, ces deux locuteurs trouvaient ces néologismes tout à fait logique, preuve qu'il est possible, dans une certaine mesure, de créer des néologismes compris du peuple). Plutôt que la création systématique de termes barbares à partir du gallois ou du breton ancien (c'est-à-dire incompréhensibles pour le peuple, soyons clairs), il aurait mieux valut creuser dans cette direction et forger en majorité des mots "accessibles" pour le peuple. Quant aux objets et concepts nouveaux qui déferlent, je suis partisan dans la majorité des cas d'emprunter et de bretonniser à partir du français ou de l'anglais (ce qui se passe dans la plupart des langues).

- en ce qui concerne l'emploi des néologismes dont on dispose en breton actuellement, on peut fort bien en connaître un certain nombre (ceux qui ont été plutôt bien faits), les utiliser avec une personne qui sera en mesure de les comprendre, ou s'en passer dès lors que l'on s'adresse à un bretonnant de naissance. C'est ce que je fais personnellement (quoique j'utilise de moins en moins de néologismes globalement). En gros, on s'adapte au locuteur, et on puise dans le stock de néologismes si besoin est.

Revenir en haut Aller en bas
http://disuj.wordpress.com
Sophia29
Admin


Messages : 264
Date d'inscription : 13/03/2012
Localisation : Breiz-Izel

MessageSujet: Re: Parodie forum du breton populaire   Mar Nov 20, 2012 1:26 pm

Désolée de répondre à un message d'hier...

Citation :
>Ah oui et au fait, pourquoi c'est caca d'emprunter au gallois et pas au français ? Le breton >est plus proche du gallois que du français)...

Je vais répondre par une autre question : pourquoi le français emprunte à l’anglais et pas au roumain ? Le français est plus proche du roumain que de l’anglais...

Une langue emprunte des mots aux langues qui sont en contact avec elles. Est-ce que le breton et le gallois sont en contact suivi depuis 1500 ans ? Non. Donc pas étonnant.
Pourquoi les types qui inventent des néologismes tarabiscotés en breton empruntent au gallois ? Parce qu’ils aiment pas tout ce qui ressemble à du français. C’est pour une raison politique. Mais les Bretons se foutent de la politique, dans leur majorité ils sont pas francophobes et ils utilisent leur langue naturellement : quand une chose nouvelle arrive, soit ils inventent un mot (en pensant en breton), soit ils empruntent le nom d’origine (français en général) en le bretonnisant en même temps qu’ils adoptent la nouvelle chose. C’est comme ça dans toutes les langues. La volonté politique (surtout quand elle émane d’une minorité qui fait pas 2% aux élections, qui n’est pas en contact avec la majorité des bretonnants et qui ne maîtrise pas la langue qu’elle prétend défendre) n’a aucun poids réel.

A part ça Merluz, si tu veux voir comment on peut parler d'informatique en breton sans passer une heure à feuilleter le dico de Preder pour traduire une pauvre phrase, tu peux aller voir le blog de Per Kouk : http://brezhoneg-digor.blogspot.fr/2011/05/enformatik.html
Revenir en haut Aller en bas
Merluz



Messages : 45
Date d'inscription : 09/03/2012

MessageSujet: Re: Parodie forum du breton populaire   Mar Nov 20, 2012 1:39 pm

Sophia29 a écrit:
Désolée de répondre à un message d'hier...

Citation :
>Ah oui et au fait, pourquoi c'est caca d'emprunter au gallois et pas au français ? Le breton >est plus proche du gallois que du français)...

Je vais répondre par une autre question : pourquoi le français emprunte à l’anglais et pas au roumain ? Le français est plus proche du roumain que de l’anglais...

C'est plus compliqué que ça. Le français emprunte à l'anglais pour certaines choses (informatique, technologies, etc.) tout simplement car tout se fait en anglais dans ces domaines. En musique, on emprunte à l'italien, dans les arts martiaux on utilise des termes japonais, etc. tu veux que je continue la liste ? Wink

Concernant le gallois, en fait j'ai jamais fait attention au fait que les néologismes bzhg étaient pompés chez eux. Si "Karr-nij" ça te chifonnes parce que c'est pompé sur le gallois (supposition, j'en sais rien mais c'est ce fait qui a l'air de poser problème), et bien moi je ne trouve pas ça farfelu de dire "voiture" - "voler" pour désigner un avion, que ce soit inspiré du gallois, du grec ou du hongrois, je retiens le principe.

Merci pour le lien sur l'informatique, je vais lire ça avec attention Wink

Sinon je suis d'accord avec le message de Paotr Garz qui me paraît plus mesuré, moins binaire que d'autres messages concernant les locuteurs natifs qui seraient allergiques aux néologismes (parfois, je trouve on est même pas loin du "ils sont trop plouc pour comprendre les néologismes").
Revenir en haut Aller en bas
Sophia29
Admin


Messages : 264
Date d'inscription : 13/03/2012
Localisation : Breiz-Izel

MessageSujet: Re: Parodie forum du breton populaire   Mar Nov 20, 2012 8:44 pm

Citation :
C'est plus compliqué que ça. Le français emprunte à l'anglais pour certaines choses (informatique, technologies, etc.) tout simplement car tout se fait en anglais dans ces domaines. En musique, on emprunte à l'italien, dans les arts martiaux on utilise des termes japonais, etc. tu veux que je continue la liste ? Wink

ouais, et le breton fait pareil... donc je vois pas ce que tu cherches à prouver...

Citation :
Concernant le gallois, en fait j'ai jamais fait attention au fait que les néologismes bzhg étaient pompés chez eux.

certains le sont, d'autres contiennent des mots disparus depuis 1000 ans, d'autres mettent les éléments à l'envers ou utilisent comme préfixes des mots qui n'en sont pas, etc etc.

Citation :
Si "Karr-nij" ça te chifonnes parce que c'est pompé sur le gallois

c'est pas le cas et personne n'a dit que karr-nij le chiffonnait...

Citation :
Sinon je suis d'accord avec le message de Paotr Garz qui me paraît plus mesuré, moins binaire que d'autres messages concernant les locuteurs natifs qui seraient allergiques aux néologismes (parfois, je trouve on est même pas loin du "ils sont trop plouc pour comprendre les néologismes").

si tu crois ça c'est que t'as rien compris...
Revenir en haut Aller en bas
Dreo54



Messages : 63
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Parodie forum du breton populaire   Mar Nov 20, 2012 9:20 pm

Au 16ème siècle, on a dû connaître les mêmes débats quand le verbe sortir a remplacé le verbe issir (qu'on retrouve dans le participe passé issu et le nom issue ; ce mot se retrouve aussi en patois vosgien dans euhhi / sortir) et le mot porte, le mot huis (qu'on retrouve dans huissier, huisserie ; ce mot est resté dans les dialectes d'oïl : us en gallo, euhh en lorrain).

Pour karr-nij à Plougrescant, c'est un néologisme du début du XXème siècle, très tôt sorti de l'usage et considéré comme ridicule. On lui préfère avion. Même chose pour voiture : gwetur dre dan est archaïque et comique !

Le dictionnaire d'Andre ar Merser propose à chaque fois les deux termes : oto et gwetur-dre-dan pour automobile, karr-nij et avion pour avion, iñformatikèrèz, urziataerez et stlennouriez pour informatique.

Comme l'écrit Paotr Garz, il est bon de connaître ces doublets et utiliser soit l'un soit l'autre selon le locuteur, néo-bretonnant ou bretonnant de naissance.
Revenir en haut Aller en bas
Per-Kouk



Messages : 233
Date d'inscription : 24/04/2012
Age : 33
Localisation : Kreis-Breizh

MessageSujet: Re: Parodie forum du breton populaire   Mar Nov 20, 2012 9:44 pm

Sophia29 a écrit:


Merluz a écrit:
]Sinon je suis d'accord avec le message de Paotr Garz qui me paraît plus mesuré, moins binaire que d'autres messages concernant les locuteurs natifs qui seraient allergiques aux néologismes (parfois, je trouve on est même pas loin du "ils sont trop plouc pour comprendre les néologismes").

si tu crois ça c'est que t'as rien compris...

C'est exactement ce que j'essaie en vain de lui faire comprendre. Il ne cherche pas à comprendre notre point de vue mais il essaie à tout prix de nous mettre dans une boîte dans laquelle on ne veut pas rentrer.

Je lui remets donc ce que je lui ai déjà répondu (qui n'est pas en contradiction avec ce qu'a dit Paotr Garz) :

Per-Kouk a écrit:
On peut le faire, et je pense que si on ne proposait pas obligatoirement des néologismes foireux, ils auraient peut-être un avenir.

Comme on l'a souvent dit et répété on n'est pas contre l'idée des néologismes, comment pourrait-on l'être, mais on n'est pas d'accord de se voir imposer tout un tas de néologismes barbares et incorrects par un groupuscule de gens qui ne parlent pas breton, c'est simple à comprendre pourtant.

Merluz a écrit:
Merci pour le lien sur l'informatique, je vais lire ça avec attention

Je t'avais déjà proposé le même lien, lors d'une discussion sur un sujet similaire concernant les néologismes et comment on pouvait s'en passer. Apparemment tu avais donc préférer l'ignorer Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://www.brezhoneg-digor.blogspot.com
Dreo54



Messages : 63
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Parodie forum du breton populaire   Mer Jan 30, 2013 4:10 pm

Pour continuer le débat sur les néologismes, voici un lien sur le vocabulaire des sciences et des techniques : http://www.brezhoneg21.com/geriadurGB.php

On peut télécharger ce dictionnaire (686 pages) en format PDF. Il est l'œuvre de Kreizenn ar Geriaouiñ. Dans les années 90, ils vendaient des lexiques pour l'histoire, la géographie, l'économie.
Contrairement à Preder, leurs néologismes ne sont pas trop chimiques. En exemple, pour alternateur :
alternator : alternator ur wetur a dalvez da adkargañ ar batri.
Pour logiciel, ils utilisent poellad : ar program hag a zeskriv petra ober d'ur c'hompoder eo ur poellad. (kompoder = ordinateur). Après, si on préfère lojisiel, rien n'interdit de l'utiliser à la place de poellad.

En 2001, j'avais acheté un livre : Geriou evit komz brezhoneg bemdez d'Alain Montfort. Si le vocabulaire est très chimique, le livre est par contre très bien fait : du vocabulaire par thèmes et après de petits textes bretons / français où sont employés la plupart des mots cités.
Revenir en haut Aller en bas
pourlet56



Messages : 186
Date d'inscription : 09/03/2012

MessageSujet: Re: Parodie forum du breton populaire   Mer Jan 30, 2013 5:36 pm

Oui, ce sont les lexiques fait par des commissions pour l'enseignement à Diwan. C'est effectivement bien moins pire que Preder.
Revenir en haut Aller en bas
Sophia29
Admin


Messages : 264
Date d'inscription : 13/03/2012
Localisation : Breiz-Izel

MessageSujet: Re: Parodie forum du breton populaire   Mer Jan 30, 2013 9:55 pm

Citation :
On peut télécharger ce dictionnaire (686 pages) en format PDF. Il est l'œuvre de Kreizenn ar Geriaouiñ.


Déjà le nom kreizenn ar geriaouiñ ne sent pas le breton naturel. Certes on reconnaît "kreiz" et "ger", mais quand même...

Citation :
Dans les années 90, ils vendaient des lexiques pour l'histoire, la géographie, l'économie.
Contrairement à Preder, leurs néologismes ne sont pas trop chimiques. En exemple, pour alternateur :
alternator : alternator ur wetur a dalvez da adkargañ ar batri.

y a quand même un a priori antifrançais... pourquoi emprunter à l'anglais plutôt qu'au français, alors qu'évidemment ce genre de mot serait emprunté au français plutôt qu'à l'anglais...

Citation :
Pour logiciel, ils utilisent poellad : ar program hag a zeskriv petra ober d'ur c'hompoder eo ur poellad. (kompoder = ordinateur). Après, si on préfère lojisiel, rien n'interdit de l'utiliser à la place de poellad.

heureusement, car je crois que poellad signifie autre chose. Quand à kompoder, c'est de l'anglais déguisé, encore une fois c'est un a priori antifrançais. Jamais un bretonnant (objectif) ne dirait ça, les gens disent "eun ordinateur, ordinateuriou".
Preder emprunte au gallois, Kreizenn ar Geriaouiñ emprunte à l'anglais, aucun des deux n'est justifié, en Bretagne, le breton n'est en contact direct ni avec le gallois, ni avec l'anglais (il y a des Anglais ici mais ils ne parlent pas anglais avec les bretonnants, et les bretonnants ne savent pas l'anglais en général, donc pas d'influence possible à part une ou deux exceptions peut-être, du genre "pato" et je crois "wateri" en langaj chon -- ou un autre argot local, je ne sais plus lequel)

Citation :
En 2001, j'avais acheté un livre : Geriou evit komz brezhoneg bemdez d'Alain Montfort. Si le vocabulaire est très chimique,

je confirme Laughing

Citation :
Oui, ce sont les lexiques fait par des commissions pour l'enseignement à Diwan. C'est effectivement bien moins pire que Preder.

bof, c'est moins pire parce que les mots sont compréhensibles pour les anglophones au lieu des galloisants? En tout cas pour les deux mots cités, je suis pas convaincue qu'ils soient tellement mieux que leurs équivalents prederiens... Pour moi tout ce qui n'aurait pas pu sortir du cerveau d'un bretonnant de naissance n'est pas du bon breton... Smile
Revenir en haut Aller en bas
pourlet56



Messages : 186
Date d'inscription : 09/03/2012

MessageSujet: Re: Parodie forum du breton populaire   Jeu Jan 31, 2013 10:02 am

Il y avait aussi des bretonnants de naissance dans les commissions. Même eux sont capables d'inventer des mots. Albert Boché racontait qu'il avait eu ce dialogue avec un inspecteur :
-- Ha, ha, j'aimerais savoir qui est le paysan breton qui a inventé "douaroniezh"...
--Présentez-moi le paysan français qui a inventé "géographie", et nous en reparlerons.
(Boché parlait très bien pourlet )
Après, on s'en sert, ou pas.Il y a des langues comme l'islandais où on forge systématiquement des mots, d'autres non.Le problème, c'est soit quand les mots prennent un sens très éloigné de la réalité, et quand phonologie et syntaxe disparaissent.
Revenir en haut Aller en bas
Sophia29
Admin


Messages : 264
Date d'inscription : 13/03/2012
Localisation : Breiz-Izel

MessageSujet: Re: Parodie forum du breton populaire   Jeu Jan 31, 2013 1:25 pm

Citation :
Il y avait aussi des bretonnants de naissance dans les commissions. Même eux sont capables d'inventer des mots. Albert Boché racontait qu'il avait eu ce dialogue avec un inspecteur :
-- Ha, ha, j'aimerais savoir qui est le paysan breton qui a inventé "douaroniezh"...
--Présentez-moi le paysan français qui a inventé "géographie", et nous en reparlerons.
(Boché parlait très bien pourlet )

Le problème c'est que Boché était très loin d'avoir la neutralité d'un vrai linguiste, et le fait qu'il ait été bretonnant de naissance ne change rien, quand on est dans l'idéologie (au point de déformer son breton complètement, j'ai déjà eu des commentaires avec des amis vannetais), mieux vaut pas prétendre faire de la linguistique ni inventer des mots, car on aboutit à des délires comme ceux de Vallée, Le Gonidec et leurs successeurs. J'ai vu des néologismes forgés par lui et ses camarades. Bof, c'est du même tonneau que Preder, c'est juste que les mots sont différents, mais les procédés sont les mêmes: on prend les suffixes du néobreton, on les colle au début ou à la fin d'autres mots, et puis le tour est joué. Sauf que ces suffixes sont pas forcément bretons ou ne signifient pas vraiment ce qu'ils sont censés signifier dans ces néologismes.

J'ai écouté des émissions de Boché à la radio en ligne, les jugements qu'il porte sur certaines expressions ou mots bretons pourtant en usage chez 80% des bretonnants de naissance montrent bien qu'il n'a rien à voir avec un linguiste. Un linguiste c'est un scientifique qui observe la façon dont les locuteurs natifs parlent. C'est pas un idéologue qui considère, en fonction de ses croyances personnelles, que telle expression est fausse parce qu'elle est pas logique pour lui... surtout quand 80% (voire 100%) des bretonnants de naissance l'utilisent.

Il paraît que Boché était agrégé d'anglais... je me demande si en anglais il inventait aussi des mots tordus (empruntés au vieil-anglais ou au vieil-allemand) avec l'idée de les imposer aux anglophones, et s'il pensait que telle ou telle expression utilisée par la quasi-totalité des anglophones était mauvaise et qu'il fallait la remplacer par une autre de son invention. Je pense pas, la différence entre l'anglais et le breton, c'est que les types de l'Emzaw comme lui savent qu'ils peuvent faire tout et n'importe quoi avec le breton, en dépit du bon sens, et ce en toute impunité et en se faisant passer pour des intellectuels auprès des néobretonnants qui n'y connaissent rien, et qui donc pensent qu'un agrégé est forcément quelqu'un de sérieux, savant et raisonnable. Sauf que l'idéologie de l'Emzaw rend déraisonnable (je reste polie...) quasiment tous ceux qui l'approchent.

Quant à douaroniezh, le suffixe -oniezh est gallois, il n'existe pas en breton. Donc, à dégager. Et quant à géographie en français, depuis la Renaissance, l'usage chez les intellectuels francophones (qui sont francophones de naissance) est de faire des mots techniques à partir du grec et du latin. En breton (réel), l'usage c'est de faire avec le vocabulaire vivant (pas avec les mots qui ont disparu il y a 1500 ans) ou d'emprunter au français en bretonnisant. Les emprunts au vieux-breton, au gallois, au gaélique etc, sont des délires de celtomanes depuis le 19ème siècle jusqu'à maintenant, des gens qui se foutent du breton populaire et de son fonctionnement et dont le but est d'inventer un maximum de mots bizarres, les plus différents possibles visuellement du français, tout en étant calqués sur le français, et ce dans le but de pouvoir facilement exprimer en néobreton les phrases françaises qu'ils ont dans la tête.

Citation :
Après, on s'en sert, ou pas.

mon choix est fait depuis longtemps Laughing De toutes façons ces néologismes affreux sont pour la plupart incompréhensibles pour 99,99% des gens qui savent du breton. En plus comme les néologismes des différentes "écoles" de l'Emzaw (Preder, Hemon, Diwan, Orifis...) sont différents, un néologisme de Preder n'est souvent pas compréhensible pour les Diwan et caetera. Donc: aucun intérêt.

Citation :
Il y a des langues comme l'islandais où on forge systématiquement des mots, d'autres non.

oui, ils sont forgés par des islandophones qui pensent en islandais... c'est pas des français qui pensent en français et veulent faire croire qu'ils parlent breton Laughing
Revenir en haut Aller en bas
pourlet56



Messages : 186
Date d'inscription : 09/03/2012

MessageSujet: Re: Parodie forum du breton populaire   Jeu Jan 31, 2013 6:06 pm

http://vimeo.com/45566173
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Parodie forum du breton populaire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Parodie forum du breton populaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Suggestions pour le forum: Mariage non filiatif, une plaie!
» Qui du forum participe à la MESA 2010
» Choisir la bannière définitive pour notre forum (fini)
» Forum privé.
» Des logiciel en Breton.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brezhoneg ar bobl :: Kaozeadennoù a-bep seurt :: Kaozeadennoù diwar-benn ar brezhoneg / Discussions à propos du breton-
Sauter vers: